30 juillet 2010

Oberhausen : un gasomètre et un tétraèdre ... quoi de plus normal ?

Hallo les Franzosen !

Aujourd'hui un petit tour dans la Ruhr ! Plus précisément à Oberhausen, où vit Paul le Poulpe, mais Paul, pour le voir, faut payer et nous on a dit non ! Alors on a visité un gasomètre désaffecté qui sert à présent de salle d'expo ; on a vu là un soleil et une gigantesque lune. La lune n'étant pas ensoleillé (haha), vous ne verrez que le soleil ... Mais tout d'abord quelques photos du nouveau centre d'Oberhausen, ou l'efficacité allemande pour raser un complexe industriel et le remplacer ... par du béton sous différentes formes ! Au passage, admirez Michael Wendler, chanteur de son état et pas kitsch pour un sou ...

P1020075 P1020077

P1020087 P1020090

P1020091 P1020093

P1020094 P1020099 Konzentration !!

P1020100 P1020102

P1020110 P1020111Evelyne Dhéliat, en direct du soleil !

P1020112

Et même que nous on a vu de la poudre d'étoile ! P1020115

Puis, à plus de 110 mètres de haut, voilà à quoi ressemble un territoire industriel comme la Ruhr :

P1020121 P1020122

P1020127 P1020128

P1020129 P1020133

P1020134 Même sur une mega masse de métal les gens trouvent le moyen d'avoir des voeux à faire ...  P1020136

P1020139 Oups, elle s'est télarchargée toute seule !

Comme les Allemands sont des gens bizarres mais modernes et qu'ils ne savaient pas comment décorer une montagne de charbon, ils se sont dit : " allez, on va y mettre un tétraèdre ! ". Et voilà ce que ça donne :

P1020143 P1020144

Avec vue imprenable bien sûr sur de très jolies cheminées :-s  :

P1020148 P1020149

P1020150 P1020152

P1020155

Une journée enfumée ... c'est là qu'on se dit qu'on est bien content de venir d'où on vient ! Vive l'industrie, vive Angela !

Tschüss grand gasomètre et brume industrielle,

P1020156,

et à quand le Döner Kebab pour les enfants en France ?

P1020140

Posté par Mickaelmoustik à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Oberhausen : un gasomètre et un tétraèdre ... quoi de plus normal ?

Nouveau commentaire